L’imposture économique

jeudi 23 octobre 2014
par  dada
popularité : 14%

L’Imposture économique est la traduction du livre « coup de poing » de l’économiste australien Steve Keen paru sous le titre Debunking Economics.

Cet ouvrage, « fondateur » pour l’économiste Gaël Giraud (qui a assuré la direction scientifique de la traduction et en signe la préface), démonte une à une les grandes pièces de l’édifice dogmatique : aucune des théories qui composent le « dur » de l’économie universitaire depuis la fin du XIXe siècle ne résiste à l’analyse, depuis la micro-économie du consommateur jusqu’à la théorie néo-keynésienne de la déflation, en passant par l’efficience des marchés financiers et la théorie du capital. Et, sur les ruines de l’orthodoxie défaite, Steve Keen jette les bases solides d’une « autre économie », suggérant d’autres manières, beaucoup plus cohérentes et scientifiques, de penser l’économie.

Le livre a suscité de nombreux débats lors de sa publication en anglais : il répond aux questions que chacun se pose sur la pertinence des arguments économiques exposés depuis la crise des subprimes, et invite à engager une réforme profonde de l’enseignement et de la recherche en économie dans le monde.

Edité par les Editions de l’Atelier, vient de sortir en librairie, 532 p. 27€.
ou http://www.editionsatelier.com/index.php ?


Newsletter des Éditions de l’Atelier

Un Nobel d’économie politiquement correct ?

Jean Tirole, le prix Nobel d’économie est Français… la belle affaire ! Un concert de cocoricos s’est fait entendre pour s’en réjouir mais qui s’est vraiment penché sur les théories qu’il défend ? À contre-courant, Attac, Mediapart et quelques autres, ne se sont pas associés au satisfecit général et on les comprend…

En effet, Jean Tirole fait partie du courant d’économie néolibéral qui soutient que le marché dérégulé, la concurrence débridée, permettent à une économie de se positionner en un équilibre socialement "optimal". Tout au plus concède-t-il que les imperfections de marché obligent à réguler ce dernier à la marge... Comment ne pas être surpris alors que la crise financière montre, en elle-même, que cette analyse est inopérante ?

Pour comprendre, en profondeur, l’inadéquation de l’analyse néolibérale à la réalité économique, il faut lire L’Imposture économique de Steve Keen, préfacé et dont la traduction en France a été dirigée par l’économiste Gaël Giraud. Cet économiste australien, en poste à Londres, montre notamment que les théories économiques néolibérales et, en particulier, la loi de l’offre et de la demande, sont fausses ! Et que le problème majeur de la zone euro, aujourd’hui, n’est pas l’excès de dette publique mais l’excès de dette privée. À la différence de Jean Tirole, Steve Keen fait partie des rares économistes qui ont vu la crise de 2007 arriver. Aujourd’hui, il nous fournit un cadre alternatif cohérent pour la comprendre et pour comprendre également pourquoi nous n’avons rien fait en vue de prévenir le prochain krach financier. Pendant ce temps, Jean Tirole nous explique que le krach de 2007 n’est nullement incompatible avec le concept d’équilibre et préconise la suppression du CDI.


Commentaires  forum ferme

Agenda

<<

2017

 

<<

Août

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
31123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031123
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

3 mai 2016 - Lettre du CHS - numéro 21 – Avril 2015

Voir sur le site du CHS

30 octobre 2014 - Lettre du CHS– numéro 5 – Octobre 2014

Dans cette lettre tout l’agenda des activités du CHS, appels à candidatures, bourses et (...)