PDR infos n° 37, Les paradoxes du SNALC

samedi 20 octobre 2018
par  dada
popularité : 35%

Un des faits marquants des dernières élections professionnelles dans le second degré (2014) a été la progression du SNALC. C’est vrai à la fois en pourcentage (+1,70 pt, avec 12,16 %) mais surtout en voix (gain de près de 2 000 voix, alors que le total des exprimés avait baissé). Sans pour autant retrouver ses résultats du début des années 1970, il a enrayé une logique de marginalisation en œuvre depuis les années 1990. Cette dynamique électorale, qui se double d’une dynamique d’adhésions, semble tout à fait paradoxale si l’on prend en compte son isolement à la fois dans le débat éducatif et dans le paysage syndical, qui contribuent à la succession de crises qu’il traverse depuis le début des années 2010, dont la dernière en date est la « démission » de son président, François Portzer, par la CA nationale, le 15 mai 2018.

Il faut cependant toujours se méfier des paradoxes apparents, qui conduisent à conclure hâtivement, considérant qu’une fragilité est forcément une cause d’affaiblissement.

Pour mieux appréhender la persistance dans le champ syndical de ce syndicat « corporatiste », qui se dit indépendant, il est nécessaire de procéder à un retour en arrière historique jusqu’à ces dernières années. C’est ce que nous tentons de faire dans ce numéro de PDR infos.

Hervé le Fiblec


Agenda

<<

2018

 

<<

Novembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
2930311234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293012
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois