Mai-juin 68

jeudi 10 juin 2010
popularité : 13%

MAI-JUIN 1968 dans les lycées et collèges

EXPOSITION de documents

La place et le rôle des enseignants de second degré et de leur syndicat majoritaire, le S.N.E.S. (Syndicat National des Enseignements de Second degré)

Documents extraits des archives de l’IRHSES, Institut de Recherches Historiques sur le Syndicalisme dans les Enseignements de Second degré

L’exposition ne fait que donner un aperçu des archives du SNES conservées par l’IRHSES.

Voir l’inventaire des fonds documentaires sur 68 sur notre site : www.irhses.snes.edu

Le Syndicat National des Enseignements de Second Degré, né en 1966 de la fusion du SNES (Classique et moderne) et du SNET (Syndicat national de l’Enseignement Technique), syndicat affilié à la FEN (Fédération de l’Education nationale), très majoritaire dans les lycées et collèges, a joué un rôle important au cours des évènements de Mai-juin 1968. Les enseignants ont en effet pris une part active dans ce mouvement social inédit, ceux du second degré en particulier. Présents en très grand nombre dans la grève généralisée et dans les manifestations, ils l’ont été aussi dans les établissements aux côtés de leurs élèves.

Le mouvement surprit tout le monde par son ampleur et sa profondeur. Cependant, pour en comprendre la nature et la portée, il faut embrasser avant, pendant, et après Mai-juin, enraciner les événements en amont et en aval. Ce travelling se propose donc d’évoquer la scansion d’une année fertile en luttes, qui ne commencèrent pas en mai.

L’exposition se décompose donc en 3 parties, avant, pendant, après :

1- Les luttes revendicatives en 1967-1968 dans l’Education nationale,

La scansion en trois temps des « 58 jours qui ébranlèrent la France » :

2- L’enchaînement qui conduisit de la protestation contre la répression à la grève et aux manifestations du 13 mai,

3- Le paroxysme du mouvement du 14 au 30 mai,

4- Une partie spécifique est consacrée aux débats professeurs élèves dans les lycées sur les examens et la réforme du système éducatif

5- Les négociations, le reflux du mouvement du 31 mai au 22 juin,

6- Les longues négociations qui se poursuivirent jusqu’au printemps 1969 et se soldèrent par des résultats très importants.

On montre souvent Mai-juin 1968 avec des affiches, des photos voire des films. Nous avons voulu l’illustrer surtout, jour après jour, avec des tracts, des motions, des résolutions, à travers lesquelles s’exprimèrent les attentes et revendications des enseignants, comme celles des lycéens, des étudiants et des travailleurs. Le mouvement a en effet été un étonnant moment de prise de parole non contrainte et d’expérience de démocratie.

En se gardant d’une vision à travers le verre grossissant des gauchismes marxistes et culturels, l’exposition illustre comment les sections locales du SNES se sont mobilisées avec le souci de faire remonter vers les instances nationales du syndicat et de la fédération leurs demandes et celles des Assemblées Générales intersyndicales et comités de grève, en termes d’actions, de revendications et d’exigence de consultation. Sur des papiers ronéotés, sur des feuilles de cahiers ou blocs de papier à lettre griffonnés, dans des télégrammes, des appels téléphoniques, on communique les préoccupations, les attentes, les espoirs comme les déceptions qui ont fait le quotidien des établissements scolaires durant ces semaines.

Exposition

Avant Mai-juin 1968

L’enchaînement du 3 au 13 mai

Le paroxysme du mouvement du 14 au 30 mai

Les relations professeurs-élèves

Le reflux du mouvement du 31 mai au 22 juin

L’après Mai-juin

US - 12 juin 1968

Navigation

Agenda

<<

2017

 

<<

Juin

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
2930311234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293012
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois